Google: quand l’Empire contre attaque…

Google is your friend. Google loves you. Google helps you.
Oui, ok, mais vu que Google is everywhere, Google forcément, is watching you. Avec la multiplication de ses applications, de ses services, de son périmètre, Google a indéniablement investit des pans entiers et désormais acquis d’Internet. A mesure que nous nous délectons de ses innovations tentaculaires, se dessine une dépendance de plus en plus prononcée pour le géant au logo Uno. Et au-delà de l’addiction, c’est aussi et surtout le problème de la vie privée qui se pose désormais: parce que vous lui faîtes confiance, parce que vous passez par lui pour chercher la recette de la purée de betterave comme une critique de l’Etre et le Néant, parce qu’il sait que vous visitez des sites de travelots brésiliens et enfin parce que les url sombres et discrètes lui appartiennent quand même, Google sait beaucoup de choses sur vous.

Votre nom devient “googlisable”, votre vie de merde urlesque, votre dernière partouse mondaine exposée au yeux de tous. Et surtout ne croyez pas que les chiffres de votre CB que vous avez utilisée sur un obscur site de boule ukrainiens soient perdus à tout jamais. Nan, avec Google, tout subsiste: la tabula rasa de la prochaine recherche n’est qu’une illusion, vous resterez un numéro, une combinaison infinie de 1 et de 0 ou encore de 2.0. Vous croyez être libres? Pauvres fous! Google ça n’est pas votre frère, c’est Big Brother:

et le pire dans tous ça, c’est que pour trouver cette vidéo, j’ai cherché dans Google…Ils sont forts quand même!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s